Caritas demande à la Confédération de s'engager contre la pauvreté qui progresse - cath.ch

27 août 2018

Caritas Suisse demande à la Confédération de s’engager à lutter activement contre la pauvreté qui progresse dans le pays et à ne pas se défausser sur l’aide sociale, qui n’est pas en mesure de répondre aux problèmes structurels.
L’œuvre d’entraide déplore que le Conseil fédéral ait l’intention de renoncer à s’engager face à la réalité de la pauvreté en Suisse, qui touche plus de 600’000 personnes, 600’000 autres vivant dans des conditions précaires juste au-dessus du seuil de pauvreté. Malgré une situation économique excellente et un taux de chômage historiquement bas, le taux de pauvreté augmente, notamment chez les enfants, a dénoncé Caritas Suisse le 27 août 2018 au cours d’une conférence de presse à Berne.

Programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté

Le Programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté s’achève fin 2018. Dans ses conclusions, il relève l’urgence et la nécessité d’agir. “Et pourtant, le Conseil fédéral veut renoncer à mener activement une politique de lutte contre la pauvreté (…) Il continue de penser que la pauvreté en Suisse doit être combattue par l’aide sociale et que c’est donc l’affaire des cantons et des communes”.

Pour Caritas Suisse, “ce point de vue doit être corrigé d’urgence. L’aide sociale ne peut répondre aux problèmes structurels. La politique de lutte contre la pauvreté doit prévenir la pauvreté, elle doit investir spécifiquement dans la formation, la politique de l’enfance et de la famille, et dans le marché du logement”. Caritas va s’exprimer fortement dans ce sens lors de la prochaine Conférence nationale de lutte contre la pauvreté qui aura lieu le 7 septembre 2018.

Retrouvé l'intégralité de l'article sur: cath.ch/newsf